Notre démarche RSE.

Sur l’année 2018, Adef Résidences a mené, y compris en collaboratif, plusieurs actions pilotes dans le cadre de ses responsabilités. Colloque du Comité d’Éthique, programme RSE «Maison Gourmande et Responsable» pour la restauration, soutien au Fonds de dotation pour la recherche dans le développement des Établissements Médico-Sociaux, continuité dans les dispositifs d’améliorations des pratiques professionnelles, travail autour des circuits courts… sont autant d’éléments qui sont constitutifs de la formalisation d’une démarche de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) enclenchée en novembre 2018. Cette démarche s’est poursuivie en 2019 par un diagnostic complet.

Le diagnostic à la fois quantitatif (données probantes) et qualitatif (interviews) a été réalisé en 2019 par un consultant spécialisé, avec 7 Établissements et le siège social, ce qui représente environ 130 personnes interviewées. La référence en a été la norme ISO 26000, avec les résultats suivants :

  • Les deux sujets qui ressortent comme les plus avancés en termes de maturité RSE sont : Questions relatives aux Résidents – Relations et conditions de travail.
  • Les deux sujets qui ressortent comme les moins avancés en termes de maturité RSE sont : Environnement – Loyauté des pratiques.
  • L’ensemble des autres sujets se situant entre les deux : Communautés et développement local – Droits de l’homme – Gouvernance de l’organisation.

Les pistes de progrès prioritaires issues de ce diagnostic ont été :

  • définir et déployer la stratégie RSE de l’entreprise par une hiérarchisation des enjeux RSE, et une meilleure définition des principales typologies de parties prenantes,
  • rédiger des plans d’actions à court, moyen et long terme et créer des indicateurs de performance RSE,
  • engager en priorité des actions d’amélioration et mesurer leur efficacité sur 4 enjeux clés :

> passer d’une démarche prévention des risques professionnels à une approche renforcée sur le bien-être au travail ,

> enrichir le programme bientraitance dans une logique de coopération et de co-construction impliquant encore plus les Résidents, les professionnels et les familles,

> travailler à une politique de santé/soins, avec également des partenariats sur les territoires, les approches non médicamenteuses, des programmes alimentation santé etc…

> réduire notre empreinte environnementale, ce qui concerne par exemple le parc immobilier (étude en cours), le tri des déchets, le gaspillage alimentaire, le bilan carbone et les plans de réduction afférents, la préservation de la biodiversité… Des plans d’actions détaillés ont été présentés aux collaborateurs, qui sont tous en cours d’avancement, l’objectif de réduction de l’empreinte environnementale est celui qui demande encore de la formalisation au niveau associatif, beaucoup d’actions s’opérant aujourd’hui au niveau local. Parallèlement Adef Résidences est adhérente du Global Compact, l’initiative RSE des Nations Unies.

Le projet d’entreprise Cap 2040 créé en 2019 et porté par tout le Directoire a intégré la RSE. Il s’agit de se réinventer pour faire face aux dangers de la crise écologique, mais aussi de se transformer pour répondre aux aspirations révélées par la concertation nationale sur le grand âge. Adef Résidences qui a toujours favorisé la liberté de parole des professionnels dont elle est très proche, des Résidents et de leurs familles, mesure l’ampleur des attentes des divers groupes humains avec lesquels elle est en relation, et qui présentent par ailleurs la singularité d’être quotidiennement confrontés à la vulnérabilité des personnes en perte d’autonomie.

Maison Gourmande et Responsable.

«Maison Gourmande et Responsable» est une dynamique RSE (Responsabilité Sociétale de l’Entreprise) forte de la participation de 500 Ehpad en France – soit environ 7% du secteur. Créée par Adef Résidences et la FNAQPA, en partenariat avec la FEHAP, le SYNERPA, la FNADEPA, ainsi que l’ANAP, la démarche lancée en 2018 et mise en œuvre depuis 2019 bénéficie du soutien financier de l’Agirc-Arrco et de l’Ademe. Les objectifs fixés sur 2 à 3 ans (décalages du fait de la crise Covid-19) ont été travaillés fonction des besoins en termes d’amélioration continue pour les enjeux alimentation et nutrition :

  • amélioration de la satisfaction des Résidents ;
  • diminution du nombre de personnes touchées par la dénutrition – en accord avec les objectifs du PNNS 4 (réduction de 30% chez les personnes de plus de 80 ans d’ici à 2023) ;
  • réduction du gaspillage alimentaire de 30 à 50% – en accord avec les objectifs de la loi Egalim (qui par ailleurs a posé des contraintes d’évaluation sur le sujet à la restauration collective).

 

La 1ère campagne de diagnostic réalisée par les Établissements a été une étape essentielle qui donne avant tout des tendances car il s’est agi d’une 1ère entrée en matière pour beaucoup (qui n’a parfois pas été très aisée dans un secteur encore peu rompu au formalisme, voire à l’ingénierie des démarches RSE). Ce panel Maison Gourmande et Responsable correspond à plus de 40 000 Résidents et quasiment 39 millions de repas servis par an. La maturité globale* sur les sujets est au niveau national de 1,7/3 avec 1,9/3 sur l’item contexte (organisation de la restauration), 1,7/3 sur l’item repas, 1,3/3 sur l’item gaspillage alimentaire, 2,4/3 sur l’alimentation et la dénutrition, et 1,8/3 pour la satisfaction. La synthèse issue du rapport national, a été diffusée en conférence de presse fin 2019 : accédez à la synthèse.

 

La seconde phase de diagnostic n’a pu être lancée au 1er semestre 2020 comme initialement prévu en raison de la crise sanitaire Covid-19. Les prochaines étapes ont été refixées au second semestre.

Le développement de circuits courts pour l’approvisionnement agricole.

En 2017, Adef Résidences 2017 a créé BYC avec un associé camerounais. BYC est une filière de production de chocolat avec à terme une production qui sera faite sur place, à Kribi, au Cameroun, dans une logique de co-développement et de circuits courts. Le projet consiste à produire un chocolat de qualité répondant à la consommation projetée à moyen terme de 30 tonnes annuelles. Également en 2018, Adef Résidences a acquis le domaine viticole le Château Sauman. Le vin est proposé en circuit court dans les Établissements de l’Association, ce qui permet d’offrir au Résident du vin de qualité au même coût que du vin ordinaire. Le bâti est quant à lui devenu devenu le 2ème centre de vacances adaptées pour personnes en situation de handicap.