Entrez votre recherche

Interview de Florence Tamburrini, Assistante de la Présidence.

1. Quel est votre premier souvenir d’Adef Résidences et comment y êtes-vous entrée ?

J’ai répondu à une annonce offre d’emploi dans un journal. Internet n’existait pas ! Mon entretien d’embauche a eu lieu avec le Directeur Général de l’ADEF de l’époque, Monsieur Colle, et Monsieur Bourgine, alors Directeur d’exploitation, au siège social de l’Association qui était situé rue du Plâtre Paris 4. Après avoir passé des tests professionnels qui ont validé mon embauche, je suis arrivée chez Adef Résidences le 15 décembre 1993 en tant qu’Assistante de Direction. J’avais un tout petit bureau ! J’avais été prévenue du déménagement du siège prévu à Ivry-sur-Seine pour juin 1994 car nous manquions d’espaces. J’étais la deuxième salariée Adef Résidences au siège. Je me souviens avoir été bien accueillie par les collaborateurs de l’ADEF, c’est mon premier souvenir.

2. Pouvez-vous nous raconter comment l’Association a évolué au fil des années ?

Monsieur Bourgine avait écrit une feuille de route en 1994 avec la projection de 40 Établissements pour Adef Résidences en 20 ans. Je me souviens à l’époque que je trouvais le défi très ambitieux car nous n’étions que trois au siège ! En 1994, Monsieur Bourgine avait déjà écrit CAP 2014 ! L’objectif a été atteint en 2014 avec l’Ehpad de Vénissieux, c’est vous dire le travail qui a été mené ! Monsieur Bourgine est un grand visionnaire. L’Association a très vite évolué, et je pense y avoir contribué surtout à ses débuts car j’assumais des tâches technico-administratives pour les Établissements et la recherche des financements auprès des caisses de retraite pour la construction des Établissements. Les premières années d’Adef Résidences ont été marquées par son apprentissage du métier, mais en 2004, l’organisation a été posée et nous sommes devenus davantage des professionnels du secteur médico-social.

3. Quels sont les moments les plus marquants que vous avez vécus au sein de l’Association au cours des années ? Pouvez-vous nous partager une anecdote ?

Quatre années m’ont particulièrement marquée au sein d’Adef Résidences :

  • L’année 1995, car l’ADEF a vécu une grève du personnel des foyers de travailleurs migrants pendant 5 semaines dans un climat difficile. Adef Résidences n’avait que 2 années d’activité, et son sort était étroitement lié à celui de l’ADEF, même si les deux Associations étaient totalement étanches et indépendantes. L’ADEF a résolu le conflit et Adef Résidences a continué son évolution.
  • L’année 2006, car j’ai participé à la création des valeurs de l’Association avec les Directeurs d’Établissements de l’époque et les cadres du siège. Nous avions fait une journée de travail sur l’Ehpad de Chelles et j’en garde un bon souvenir. Les valeurs définies sont toujours en vigueur depuis.
  • L’année 2009, car nous avons ouvert 6 Établissements. Je me souviens d’une année très intense !
  • L’année 2020 avec la crise Covid. J’ai ressenti à ce moment-là une forte solidarité entre les Établissements et le siège durant cette période difficile pour tous.

4. Comment décririez-vous la culture d’entreprise et ses valeurs ?

Les valeurs de l’Association comme la culture d’entreprise ont bien été acquises par les professionnels des Établissements et du siège dans les premières années d’existence d’Adef Résidences. Les valeurs notamment étaient connues par une grande majorité des salariés, mais nous étions peu nombreux. À ce jour, avec les effectifs croissants, il nous faut être plus vigilant à ce que chacun s’y réfère bien. Ces valeurs sont les principes fondamentaux qui régissent l’approche de travail de notre Association, les conditions de collaboration entre collègues et le bien-être des salariés.

5. Selon vous, quelles sont les principales réalisations de l’Association, et en quoi sont-elles importantes ?

Pour moi, toutes les réalisations d’Adef Résidences sont importantes. Nous sommes au service des personnes vulnérables, qu’elles soient âgées ou handicapées et les besoins sont croissants, nous avons donc encore beaucoup de choses à réaliser dans notre secteur, c’est notre raison d’être !

6. Selon vous, comment l’Association a-t-elle géré les défis au fil des ans, et comment ces défis ont-ils été surmontés ?

Comme toute entreprise, nous avons dû relever des défis pour suivre la feuille de route écrite par Monsieur Bourgine : CAP 2014, et à présent CAP 2040 ! Nous avons commis des erreurs par manque d’expérience au début, puis nous avons trouvé une organisation que nous avons modélisée sur les Établissements, tout en essayant de s’adapter à notre environnement. Nous avons connu également des incertitudes économiques : les financements des Départements, des Régions, des Caisses de Retraite ont diminué au fil des années, et il fallu trouver d’autres sources de financements. Heureusement, nous avons jusqu’à présent toujours su anticiper les difficultés à venir, c’est ce qui fait notre grande force !

7. Comment voyez-vous l’avenir de l’Association pour les prochaines décennies, et quel conseil donneriez-vous aux générations futures qui y travailleront ?

Pour les prochaines décennies, les besoins seront encore plus importants, compte tenu de la population vieillissante notamment, de nouveaux besoins vont émerger auxquels Adef Résidences devra répondre. L’Association diversifiera ses activités, c’est certain ! Ce sera également un moyen pour permettre aux salariés d’avoir plusieurs vies professionnelles au sein d’une même entreprise. Pour les générations futures, je leur dirais que tout est possible à Adef Résidences si nous travaillons tous ensemble !

8. Enfin, quel message ou souhaits aimeriez- vous partager avec Adef Résidences à l’occasion de son 30ème anniversaire ?

Joyeux anniversaire à Adef Résidences pour ses 30 ans ! Je souhaite une longue vie à l’Association et remercie tous ses salariés. Sans eux, l’Association ne serait pas ce qu’elle est devenue. Nous avons tous une part de responsabilité pour l’avenir.

Téléchargez l'interview ici

L'interview de l'Assistante du Président pour les 30 ans de l'Association Adef Résidences.
Interview Florence Tamburrini Florence Tamburrini témoigne pour les 30 ans de l'entreprise
actualités

Les actualités d'Adef Résidences

Lingère en Ehpad.

La "parole de pros" de Josette, Lingère en Ehpad.

Psychologue en Ehpad.

La "parole de pros" de Prisca, Psychologue en Ehpad.

Assistant de Direction en Résidence handicap.

La "parole de pros" de Pierre, Assistant de Direction en Résidence handicap.

Bonjour et bienvenue ! Comment pouvons-nous vous aider ?

Que recherchez-vous ?
Quel type de résidence recherchez-vous ?
Retour
Pour quel(s) besoin(s) ?
Retour
Pour quel(s) besoin(s) ?
Retour
Dans quel(s) département(s) ? Seuls les départements où un établissement y est présent figurent dans cette liste. Si votre département n'y est pas, veuillez renseigner le ou les départements les plus proches de chez vous.
Retour
Dans quel(s) département(s) ? Seuls les départements où un établissement y est présent figurent dans cette liste. Si votre département n'y est pas, veuillez renseigner le ou les départements les plus proches de chez vous.
Retour
Devenir employé ?
Vous souhaitez nous contacter 
ou être rappelé.e ? Contactez-nous ici
Vous êtes à la recherche d’un emploi ? Je vous rejoins
Filtrez votre recherche :
Par thématique
  • Tarifs et aides financières
  • Ehpad - Maison de retraite
  • Résidences handicap
Hébergement permanent ou hébergement temporaire ?

Tout dépend de la situation de la personne dépendante. L’intérêt d’un hébergement temporaire est, d’une part pour le Résident de découvrir le fonctionnement de la Maison, et d’autre part pour les aidants de bénéficier d’une période de répit de quelques semaines.

Qu'est-ce que le GIR ?

Le GIR (groupe iso-ressources) correspond au niveau de perte d’autonomie d’une personne âgée. Il est calculé à partir de l’évaluation effectuée à l’aide de la grille AGGIR. Il existe six GIR : le GIR 1 est le niveau de perte d’autonomie le plus fort et le GIR 6 le plus faible.

Comment placer un parent en maison de retraite ?

La 1ère étape est la recherche d’un Ehpad qui convient, et d’en échanger avec la Direction. Un dossier d’admission est ensuite à remettre.

Après une hospitalisation : Ehpad ou retour au domicile ?

L’hébergement temporaire peut être la réponse. L’intérêt d’un hébergement temporaire est, d’une part pour le Résident de découvrir le fonctionnement de la Maison, et d’autre part pour les aidants de bénéficier d’une période de répit de quelques semaines. Il n’y a pas d’engagement au-delà. Vous pouvez vous renseigner auprès de l’Ehpad pour savoir s’il a des places en “temporaire”. 

Qui décide du placement en maison de retraite ?

La décision relève de la personne âgée elle-même. La question lui sera posée par l’Ehpad. En cas de dégradation importante de l’état de santé, la décision de déposer un dossier peut être portée par la famille, à condition que la recherche de consentement ait été faite.

Qui gère les Ehpad ?

Il existe différents types de gestionnaires, publics ou privés. Adef Résidences est une Association à but non lucratif de droit privé, nous ne visons pas des bénéfices mais l’équilibre financier.

Qui gère les Résidences handicap ?

Il existe différents types de gestionnaires, publics ou privés. Adef Résidences est une Association à but non lucratif de droit privé, nous ne visons pas des bénéfices mais l’équilibre financier.

Que signifient les lettres FV ?

Il s’agit d’un Foyer de Vie qui accueille des personnes disposant d’une certaine autonomie, mais ne pouvant cependant pas, ou plus, exercer une activité professionnelle, y compris en milieu protégé.

Que signifient les lettres MAS ?

Il s’agit d’une Maison d’Accueil Spécialisée qui est conçue pour des personnes dont le handicap sévère relève d’une surveillance quasi constante.

Quels types d'handicap ?

Chaque Résidence a sa spécificité : troubles psychiques, traumatisés crâniens, polyhandicap… Se renseigner auprès de la Résidence est important pour avoir une idée précise de la réponse.

Que signifient les lettres FAM ?

Il s’agit d’un Foyer d’Accueil Médicalisé qui accueille des personnes atteintes d’un handicap moyen, ne nécessitant pas ou plus de soins lourds.

Quelles sont les horaires de visites ?

Les visites sont libres, cependant depuis 2020 elles peuvent éventuellement être organisées sur de larges créneaux afin de limiter les flux de personnes. Il peut être demandé d’éviter de venir tôt le matin (moment des soins) et lors des repas.

Est-ce que je pourrais prendre mon proche pour un déjeuner chez moi, un week-end, des vacances ?

Oui c’est tout à fait possible. Il est recommandé d’en échanger avec l’Établissement pour les personnes très dépendantes, afin d’organiser au mieux les choses.

La restauration est-elle préparée sur place ?

Dans tous nos Établissements et Résidences handicap, la cuisine est faite sur place par le prestataire Restonis, spécialisé dans la restauration pour le médico-social.

Les sorties sont-elles autorisées ?

En lien avec les professionnels, soit le Résident peux sortir seul de la Résidence et sans limitation d’horaire, soit il peut en discuter avec les professionnels qui l’accompagnent pour organiser sa sortie si elle est possible.

Quelles différences entre Mapad et Ehpad ?

Les principales différences entre les Ehpad et les MAPAD sont le nombre de lits ainsi que le niveau de dépendance des Résidents. Si un MAPAD a plus de 80 lits et/ou à un GMP de plus de 300, il devient un Ehpad.

Comment changer d'Ehpad ?

Une demande de transfert est à faire. La Direction du nouvel Ehpad prendra contact avec l’Ehpad actuel pour le transfert des dossiers. Un préavis peut être à respecter (se renseigner).

Quelle différence entre Ehpad et Maison de retraite ?

Aujourd’hui on utilise les deux termes la plupart du temps, donc pour désigner la même chose. En revanche, vérifier qu’il s’agit bien d’un Ehpad est essentiel pour s’assurer qu’il s’agit bien d’une maison de retraite médicalisée.

Que signifient les lettres Ehpad ?

Elles signifient Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes. On peut noter qu’un Ehpad est un Établissement médicalisé.

Aller au contenu principal