Établissement Arcueil

Par un arrêt devenu définitif, la Cour d’appel de Paris a condamné l’agresseur à 5 ans de prison, dont 3 ans ferme et 2 ans avec sursis et mise à l’épreuve, outre l’interdiction définitive d’exercer et une interdiction de séjour dans la Ville à sa sortie de prison. Elle a condamné celui-ci à payer 1 € symbolique au titre de l’atteinte à l’image et à la raison d’être de l’Association gestionnaire qui lutte contre tous les actes de maltraitance et oeuvre au quotidien pour la promotion de la bientraitance