Nos maisons, des lieux de vie

Chaque jour, de nombreuses actions sont réalisées afin d'offrir la possibilité aux résidents de maintenir leurs relations sociales ou d’en créer de nouvelles.

L’animation : dépasser l’activité occupationnelle

L’animation tient une place vitale dans le quotidien de nos résidents, dans le secteur handicap comme dans les EHPAD. Plus qu’une occupation, il s’agit de favoriser l’épanouissement du résident, de l’intégrer et de le faire participer à la vie sociale de la Maison ainsi que du territoire dans lequel est implanté l’établissement.

Afin de donner une place et un rôle transversal à l’animation, chaque résidence doit intégrer à son projet d’établissement un projet d’animation. Dans cette optique, Adef Résidences a entamé une réflexion autour de l’animation, pour dépasser la simple activité occupationnelle, et faire en sorte que les animations proposées répondent aux besoins et souhaits des résidents.

En effet, il a été prouvé que les résidents doivent voir dans l’animation une finalité pour s’y intéresser. Intégrée dans les PAP, les animations sont coordonnées par un animateur coordonnateur, et organisées avec le concours de l’ensemble des professionnels. Pour les équipes, cela représente un moyen de placer sa relation au résident dans une autre dimension.

Dans les maisons de retraite...

Dirigée par une équipe qualifiée et spécialisée, l’animation s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement des actes de la vie quotidienne. Dans cette perspective, psychomotricien et animateur(s) animent des ateliers spécifiques, individuels ou collectifs (atelier mémoire, atelier équilibre...)

Des spectacles sont régulièrement organisés au sein de l’établissement, ainsi que des sorties. Chaque maison de retraite dispose d’une salle de balnéothérapie, des bains thérapeutiques ou de confort sont proposés aux résidents.

L’organisation de la journée est laissée à la discrétion des résidents, mais nous les invitons cependant, dans la mesure de leurs possibilités et pour préserver un bon état de santé moral et physique, à participer aux activités. Les familles peuvent se joindre aux activités, comme aux sorties. Par ailleurs, chaque résident est libre de pratiquer le culte de son choix.

Dans les MAS, FAM et FV

Les résidents accueillis disposent d’un large choix d’activités encadrées par l’ensemble de l’équipe éducative, pédagogique (et paramédicale pour les FAM), tantôt individuelles, tantôt en groupe...

Chaque personne bénéficie d’un planning hebdomadaire d’activités, élaboré selon ses goûts, ses potentiels et son projet de vie.

Les activités peuvent être thérapeutiques, sportives ou simplement de loisir. Quelques exemples d’activités proposées : séances de psychomotricité, activités manuelles, balnéothérapie, atelier cuisine, atelier informatique, activité conte, équitation, piscine, musculation, randonnée… Nous organisons régulièrement des sorties qui sont l’occasion de profiter de concerts, de fêtes, d’aller visiter musées, parcs...

Voyages

Selon des enquêtes, beaucoup de résidents souhaiteraient partir en voyage. Souvent mutualisés entre plusieurs de nos résidences, les grands voyages sont préparés en amont avec le concours des résidents, et ce quel que soit leur âge, leur dépendance ou leur handicap.

Par ailleurs, des échanges entre nos résidences ont été mis en place : cela représente une formidable occasion de partage pour les résidents, mais aussi pour les professionnels.

Maintenir la vie sociale

Les liens affectifs et sociaux que les personnes accueillies ont tissé sont susceptibles d’être modifiés avec l’entrée en institution. C’est pourquoi Adef Résidences accorde une attention toute particulière à ce que ses établissements soient des « carrefours de rencontre » afin d’encourager le maintien ou la reprise d’une vie sociale. Cela suppose :

  • De veiller à ce que l’accompagnement par nos professionnels soit respectueux de l’équilibre familial et des relations établies précédemment (Projet d’Accompagnement Personnalisé, Projet d’Établissement, démarche bientraitance, etc.)
  • De créer des lieux ou des occasions qui favorisent le maintien ou la reprise d’activités sociales (salles de vie communes, salons des familles, animations, sorties dans les commerces de proximité, etc.)
  • D’ouvrir l’établissement sur le territoire local, afin de favoriser les interractions entre l’intérieur et l’extérieur de l’établissement (partenariats, rencontres intergénérationnelles, événements, etc.)
  • De favoriser l’expression des résidents et le maintien de leur vie « citoyenne », en mettant en place des instances représentatives sur chaque établissement (Conseil de Vie Sociale, commissions menus, etc.)