Une manière d’être, de penser et d’agir

L’écoute de la personne, le respect de ses désirs, de ses souhaits, mais aussi de son intimité sont placés au centre de nos préoccupations, afin de promouvoir un accompagnement de qualité, garant de la bientraitance des résidents.

Un psychologue référent bientraitance

La bientraitance, c’est un aller-retour permanent entre penser et agir, pour s’adapter continuellement aux besoins des résidents. Un concept qui nécessite de pouvoir prendre du recul, pour analyser ses pratiques professionnelles, et pouvoir répondre aux exigences des usagers et de l’institution.
Face aux difficultés et questionnements que rencontraient les professionnels dans les institutions, l’association a créé un poste de Psychologue Référent Bientraitance, qui a pour mission de développer et mettre en œuvre une véritable démarche de bientraitance au sein de nos établissements. Intégrer la psychologie dans notre fonctionnement a permis de ramener la dimension de l’humain dans l’approche du sujet et d’éviter une certaine standardisation de la relation avec le résident.

Cette démarche représente un travail de fond, sur les établissements et au siège social, pour penser la bientraitance de façon globale et adaptée

Notre démarche bientraitance

La bientraitance, c'est une organisation et un encadrement réfléchis. Au siège comme sur les établissements, des formations sont proposées à l’ensemble des professionnels, de manière à instaurer une véritable culture de la bientraitance et à ne pas perdre de vue la dimension humaine fondamentale dans notre secteur d’activité.

Concrètement, la démarche bientraitance repose sur des domaines d’actions spécifiques :

Nos résidents : co-auteurs de leur parcours de vie au sein de nos résidences

Adef Résidences veille à ce que chacun bénéficie d’un accueil et d’un accompagnement adapté et personnalisé. La charte des droits et libertés de la personne accueillie, les Conseils de Vie Sociale, les commissions d’animation ou de menus, mais aussi les Projets d’Accompagnement Personnalisés (PAP) sont autant de dispositifs qui garantissent le respect de leur choix, de leur liberté et de leurs attentes.

Soutenir et accompagner les professionnels : penser et agir

La posture professionnelle de bientraitance est avant tout une manière d’être, d’agir et de dire qui est soucieuse et respectueuse des besoins de la personne en situation de dépendance. Elle ne peut se réduire à une série d’actes professionnels.

Elle est née de la réflexion et de la collaboration continue des professionnels, qui doivent pouvoir s’exprimer et analyser leur pratique, pour y donner du sens aussi bien pour eux que pour les résidents qu’ils accompagnent quotidiennement. Diverses formations sont donc dispensées aux professionnels pour instaurer une véritable culture de la bientraitance et éviter les prises de décisions arbitraires.

Par ailleurs, pour promouvoir l’échange et le partage nécessaires à l’enrichissement des compétences et à la sensibilisation des professionnels sur le sens de leur mission, des Équipes Référentes Bientraitance (ERB) et des Groupes d’Analyse des Pratiques Professionnelles (GAPP) sont mis en place sur chacune de nos maisons.

Favorisant l’écoute et la prise de parole, ces temps d’échanges aident à trouver le juste équilibre entre l’institution, les missions professionnelles et les besoins des usagers.

Aller plus loin : élargir nos perspectives

Parce que travailler dans le médico-social, c’est avant tout travailler avec l’humain, les situations professionnelles rencontrées sont parfois fragiles et complexes. Afin de mieux prendre en compte la dimension humaine qui fonde notre existence et asseoir notre démarche de Bientraitance, Adef Résidences a mis en place une Direction des Sciences Humaines et Sociales.

Elle a pour mission d’apporter un éclairage sur les situations observées pour permettre de mieux comprendre la réalité dans laquelle évoluent les professionnels et les résidents.

Vont également être mis en place – en cohérence avec les recommandations de l’ANESMdes comités d’éthiques régionaux et nationaux, qui permettront d’élargir notre champ de vision et d’interroger les pratiques dans un cadre de pensée global.

À fréquence trimestrielle, ces espaces de réflexion représenteront un réel outil d’aide à la décision et au positionnement professionnel/institutionnel, gage de la bientraitance des résidents et du bien-être professionnel.